Rencontre avec deux diplômés de l’école de pilotage capitale hélicoptère

Frédéric-Louis Nadeau et Alain-Claude Anicet ont toujours rêvé d’être pilotes d’hélicoptère. « C’est un rêve de petit garçon et l’hélicoptère a toujours été une passion pour moi », raconte Frédéric-Louis. Alain-Claude explique qu’il a « toujours voulu faire un métier qui n’a pas de routine, pour moi, être pilote d’hélicoptère me permet de combiner deux passions, le secourisme et le pilotage ». Les deux nouveaux diplômés ont obtenu leur licence de pilote professionnel en avril et nous racontent leur expérience à l’École de pilotage Capitale Hélicoptère.

Une école de pilotage qui offre un milieu d’apprentissage stimulant

Frédéric-Louis a choisi l’École de pilotage Capitale Hélicoptère pour la grande expérience des instructeurs de vol, la flotte d’hélicoptères composée d’appareils variés et pour les installations ultramodernes situées sur le site de l’aéroport international Jean-Lesage. « Le site de l’aéroport est un très grand avantage, car il y a beaucoup de trafic et on pratique les communications radio dès le début de la formation », souligne Frédéric-Louis.

Les mêmes raisons ont poussé Alain-Claude à choisir l’École de pilotage Capitale Hélicoptère « Les instructeurs sont très passionnés et font du très bon travail. Les mécaniciens aussi, ils sont à notre écoute et ils sont toujours prêts à nous aider. J’ai aussi aimé les résidences étudiantes de très grande qualité, situées à deux pas de l’École et des principaux services et attraits de la ville de Québec », explique-t-il.

Un emploi de pilote d’hélicoptère chez GoHelico

Les deux nouveaux diplômés ont obtenu rapidement un emploi, dès la fin de leur formation en avril 2017, pour une entreprise qui effectue des tours d’hélicoptère de la ville de Québec et de ses environs. Ce qu’ils préfèrent de leur nouvel emploi est évidemment de piloter, mais aussi la variété des tâches à exécuter et le contact avec le client.

« J’aime beaucoup mon emploi chez GoHelico, car il n’y a pas de routine, chaque jour est différent et il y a toujours de l’imprévu. Aussi, j’aime le service à la clientèle et on commence à voler très rapidement », mentionne Frédéric-Louis.

« Ma plus grande fierté est lorsque les clients apprécient leur tour d’hélicoptère du décollage jusqu’à l’atterrissage, et que leurs craintes de voler s’évanouissent rapidement pendant leur vol », conclut Alain-Claude.

Pour plus d’informations sur les formations offertes à l’École de pilotage Capitale Hélicoptère, visitez notre site Internet au http://capitalehelicoptere.com/fr/ecole/